vendredi 17 août 2012

Jing'an Temple, Shanghai (8) - Rugăciuni de dimineaţă

"Les enseignements de Cinq Classiques*
 ne contiennent pas tout.
Même si Bouddha n'y est pas mentionné, 

est-là une raison de douter ?
Selon les écritures bouddhiques, 
tous les êtres entre lesquels coulent du sang
appartiennent au clan du Bouddha.

C'est pourquoi je révère ces écritures
sans pour autant rejeter celles de Confucius et de Laozi.
L'or et le jade ne se nuisent pas l'un l'autre.
Dire qu'autrui est dans l'erreur c'est se tromper soi-même."
Les trois sagesses chinoises. Taoïsme, confucianisme, bouddhisme.
Cyrille J.-D. Javary - Albin Michel, 2010, p. 163.
* Dès la dynastie Zhou (1046 - 256 av. J.-C.), les chinois disposaient de textes éssentiels qui jettaient les bases de leur civilisation : ce sont les Cinq Classiques (Wujing).
1 - Le premier de ces textes, qui porte le nom de Shujing 书经 (Livre des histoires ou Livre des livres), est le fruit du travail des archivistes royaux qui collationnèrent les inscriptions à caractère juridique, rituel et divinatoire, gravées sur les vases de bronze. 
2 - Le Shijing 诗经 (Livre des Odes) constitue le deuxième de ces textes. La tradition veut que ses strophes fussent chantées, lors des fêtes du printemps (Nouvel An Chinois), par des jeunes gens, accompagnés de carillons de cloches et de pierres sonores.
3 - Le Chunqiu 春秋, retrace et archive les rites et évènements importants liés aux principales lignées royales et princières.
4 - Le Zhouli ou Lijing (Classique des rites Zhou), édicte tous les règlements administratifs et les rituels publics ou privés permettant de bâtir la cité idéale.
5 - Enfin, le Yijing (Livre des mutations), est un manuel de divination, qui porte les principes du Yin et du Yang.
[cf. http://www.chine-informations.com/guide/cinq-classiques_2854.html]

Jing'an Temple, Shanghai, China, 2012.

1 commentaire:

  1. ♡¸.°.¸♫♫♪
    Muito, muito lindo!!!!
    Bom fim de semana!
    Beijinhos.
    Brasil
    ♡彡♫♪°.¸.•°`

    RépondreSupprimer