jeudi 8 octobre 2015

Sainte-Sophie – La mosaïque de Constantin IX et Zoé




« Habituellement, cette mosaïque est datée du règne de l'impératrice Zoé (1028-1050). 
Il s'agit d'une composition plaçant au centre le Christ trônant, tenant sur son genou gauche le livre fermé et bénissant de sa main droite. 
De part et d'autre se tiennent Constantin et Zoé présentant des dons au Sauveur. »


« Mises à part les qualités artistiques de la mosaïque et son immobilité captivante, 
l'image a suscité l'intérêt d'un grand nombre de chercheurs 
par l'intervention intentionnelle dont elle a fait l'objet. »


« Le visage de chacun des trois personnages a aussi subi des interventions :
la tête des personnages impériaux, comme celle du Christ, a été retouchée.
Ainsi, il s'agit non seulement d'une image " abîmée ",
mais surtout d'une image manipulée par une série de retouches intentionnelles. »


« Comment expliquer le besoin d'intervenir sur les traits des trois personnages ?
Si le visage de l'empereur (voir du couple impérial) a été refait en fonction des identités différentes qui se sont succédées sur le trône,
pourquoi le visage du Christ a-t-il aussi subi des modifications ? »


« La préoccupation de " ressemblance " a conduit à la modification du visage du Christ dans la mosaïque.

Ce fait indique la particularité de la pensée byzantine et le souci de correspondance
entre les traits du représentant du Roi des rois sur Terre et ceux du Christ lui-même. »

Texte : Tania Kambourova, « L'image manipulée : considérations sur une mosaïque de Sainte-Sophie », Images Re-vues [En ligne], 2 | 2006, document 6, mis en ligne le 01 janvier 2006, consulté le 04 octobre 2015. URL : http://imagesrevues.revues.org/308


Photos : MSChirca
Voir aussi :
et


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire