lundi 31 décembre 2018

Ange gardien / Înger păzitor - Cathédrale Saint-Joseph, Hanoï, Vietnam

« Je me souviens de m’être une fois demandé
Si nous avions deux anges gardiens,
Car, étant toujours ensemble,
Cela aurait été du gaspillage.
Un seul nous aurait suffi. »
[Dedicaţie: Către R]

Ana Blandiana - Ţin minte că m-am întrebat o dată (fragment)
în volumul Variaţiuni pe o temă dată, Humanitas, Bucureşti, 2018
[Trad. Chirca]


 L’Ange Gardien - vitrail de la Cathédrale Saint-Joseph, Hanoï, Vietnam


De style néogothique, la Cathédrale Saint-Joseph de Hanoï
mesure 64,5 m de long pour 20,5 m de large. Les clochers s’élèvent à 31,5 m.


Après une période pendant laquelle la cathédrale a été laissée à l’abandon,
des travaux de restauration ont permis sa réouverture et  les offices ont repris dans les années 1990.
 Une messe en français a lieu tous les dimanches à 11 h.


Plus d’infos :
https://www.expedia.fr/Cathedrale-Saint-Joseph-De-Hanoi-Hanoi.d6158574.Sites-d-Interet
https://www.vanupied.com/hanoi/monuments-hanoi/cathedrale-neogothique-saint-joseph-a-hanoi.html
https://www.voyagevietnam.com/guide/ha-noi/cathedrale-saint-joseph-de-hanoi/












Vitraux : Rousseau & Allard, Angers, France, 1908





dimanche 23 décembre 2018

Cathédrale Saint-Joseph / Catedrala Sfântul Iosif - Hanoi, Vietnam

Joyeux Noël ! Merry Christmas! Crăciun vesel şi bun!


Issu d’une famille juive convertie au catholicisme,
le père jésuite Alexandre de Rhodes (1591, Avignon - 1660, Ispahan)
est celui avec qui commencent les relations entre la France et le Vietnam [1].
Remarquable par ses qualités de polyglotte, il met au point
la transcription  phonétique de la langue vietnamienne, le Quốc ngữ, utilisée encore aujourd’hui [2].
En 1627 Alexandre de Rhodes ouvre une église à Hanoï [3].


La cathédrale Saint Joseph de Hanoi est la plus ancienne église construite au Vietnam.
Elle est édifiée à l’emplacement de l’ancienne pagode Bao Thien qui datait du XIe siècle.
La construction de la cathédrale commence en 1882 et
l’édifice est consacré au cours de la messe de Noël de 1886.
De style néogothique, la cathédrale Saint-Joseph de Hanoï
est surnommée « la petite Notre‑Dame » [4].


Sur le parvis de la cathédrale est érigé une statue de la Vierge Marie, Regina Pacis.
Près d’elle se trouve un Drapeau du Temple.  
Les cinq couleurs du drapeau symbolisent les cinq éléments :
le rouge - feu, le bleu - l’eau, le jaune - la terre, le vert - le bois, le blanc - le métal [5].


Voici quelques images de la cour de la cathédrale.






Les trois mages / Cei trei magi : Gaspar, Melchior et Balthazar










Bibliographie sélective
[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Relations_entre_la_France_et_le_Viêt_Nam
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_de_Rhodes
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Église_catholique_au_Viêt_Nam
[4] https://www.vanupied.com/hanoi/monuments-hanoi/cathedrale-neogothique-saint-joseph-a-hanoi.html 
[5] http://voyagesviet.com/le-drapeau-du-vietnam/

dimanche 16 décembre 2018

Église Notre-Dame du Monastère franciscain de Cimiez, Nice




Grand retable du maître-autel (1644 ; bois sculpté et doré)

« Marie est au centre du retable, l’Enfant-Dieu dans ses bras.
Deux anges la couronnent. La colombe de l’Esprit-saint la surmonte. »*
*Roland Marghieri – L’église et le monastère franciscain de Cimiez à Nice


Dans la chapelle de gauche : le retable Crucifixion de Louis Bréa



 Louis Bréa (1450-1523) – Crucifixion (1512)


La nef centrale, en bas au centre : emblème franciscain des "Conformités".


« Logo » des Franciscains, les “Conformités” montrent deux bras qui s’entrecroisent sur une croix :
  celui du Christ est nu et celui de François stigmatisé sort d’une bure.


 Fresques de la voûte, XIXe siècle


 Scènes de la vie de Saint François d’Assise (2ème travée)



La Croix séraphique, 1477.


L'une des faces de la croix représente un séraphin crucifié, correspondant à
une vision de saint François d'Assise au mont Alverne, en Toscane.



Le nom “Conformités” donné à l’emblème des Franciscains
provient d’un ouvrage de la fin du XIVe siècle dont l’auteur est le franciscain Barthélemy de Pise :


De Conformitate vitae Beati Francisci ad vitam Domini Jesu redemptoris nostri,
“De la conformité de la vie du bienheureux François à la vie du Seigneur Jésus notre rédempteur”.
[http://www.messagerdesaintantoine.com/content/les-conformites-lembleme-franciscain]

dimanche 9 décembre 2018

Musée franciscain de Cimiez, Nice


Les grandes dates de la vie de Saint François d’Assise
1182 – François Bernardone, fils d’un riche marchand, naît à Assise, Italie.
1206 -Le crucifix de Saint Damien lui parle. François se voue à la pauvreté.*
* Notes extraites de textes présentés dans le Musée franciscain de Cimiez à Nice.


 1209 – L’écoute de l’Évangile détermine sa vocation : prêcher la pénitence sans rien posséder.
D’autres hommes se joignent à lui. Le Pape Innocent III approuve sa fondation.
1224 – François reçoit les Stigmates du Christ crucifié.
1226 – François d’Assise meurt le 3 octobre. *


 « La Règle de vie des Frères mineurs consiste à observer le saint Évangile,
en vivant dans l’obéissance, sans aucune possession et dans la chasteté. » (2R 1) *


 « Les Frères doivent se réjouir quand il se trouvent parmi les gens méprisés,
les pauvres, les infirmes, les malades et les mendiants des rues. » (1R 9,3) *


 « Aucun Frère n’aura sur ses compagnons aucun pouvoir de domination.
On donnera à tous indistinctement le titre de frère mineurs. » (1R 5-6) *


 « Si quelqu’un, sous l’inspiration de Dieu, veut mener cette vie, que nos Frères le reçoivent avec bonté.
S’il persiste dans sa décision, il distribuera aux pauvres ses biens et il recevra l’habit : deux tuniques, la corde, les braies. » (1R 2, 1-7) *


 « En quelque lieu que nous soyons, notre cellule est en nous.
En effet, notre Frère Corps est notre cellule et notre âme est un ermite qui demeure en nous pour prier le Seigneur et méditer sur lui.
Si l’âme ne demeure pas au calme dans sa cellule, celle bâtie de main de l’homme sera de peu d’utilité au religieux. » (SR 65) *


Les Franciscains à Nice
« Vers 1214, François prend le chemin du Maroc. Il est déjà rendu en Espagne quand Dieu,
le frappant d'une maladie, le force à interrompe son voyage. […]
C’est à son retour d’Espagne que François aurait laissé quelques Frères à Nice. » *


 « Les Frères, où qu’ils soient, auront soin de ne s’appropier aucun emplacement et de n’entrer en contestation avec qui que soit…
Quiconque vient à eux, ami ou ennemi, voleur ou brigand, doit être bien reçu. » (1R 8, 12-13) *


 « En 1543, les troupes françaises et la flotte turque assiègent Nice.
Le couvent est saccagé ; l’étendard au croissant est hissé au clocher. 
Les Franciscains vont s’installer sur la colline de Cimiez, près de la chapelle Notre-Dame.
Ils ont avec eux les retables des Frères Bréa, sauvés du désastre» *
* Notes extraites de textes présentés dans le Musée franciscain de Cimiez à Nice.

 Louis Bréa – Piéta (1475)
[En cours de restauration, nov. 2018]
 Église Notre-Dame du Monastère franciscain de Cimiez, Nice

Louis Bréa – Déposition de la croix (vers 1515)
[En cours de restauration, nov. 2018]
 Église Notre-Dame du Monastère franciscain de Cimiez, Nice